Association Internationale pour la Sauvegarde de Tyr | Fondation Tyr
Forum VI

Inauguration du Village de l’Artisanat à Tyr « Les Ateliers de Tyr »
le dimanche 10 septembre 2017
 

Le 10 septembre  2017, l’Association Internationale pour la Sauvegarde de Tyr-Liban présidée par Dr. Maha El-Khalil Chalabi Ambassadrice de Bonne Volonté de l’UNESCO, a inauguré « Les Ateliers de Tyr », en présence de l’ancien Ministre Français des Affaires Etrangères M. Hervé de Charette, de l’Ambassadeur de France M. Bruno Foucher, la Chargée d’Affaires de l’ambassade d’Italie, Madame Simona de Martina représentant l’ambassadeur en voyage, l’ambassadrice de Chili Madame Martha Chalhoub Romero, M. Joe Kreidi représentant de Dr. Hamad el Hamami directeur du bureau régional de l’UNESCO, le Président d’Honneur du Comité Libanais pour la Sauvegarde de Tyr Dr. Georges Corm, Dr. Farida Allaghy ancienne Ambassadrice auprès de la Commission européenne, le Général de la Force Française de la FINUL Christian Thiébault, le membre d’Honneur du Conseil d’Etat Français Mme Michèle Gendreau-Massaloux, la vice-présidente des Lycées Français au Sud Mme Pascaline Manias, et de nombreuses personnalités venues de l’étranger, notamment une grande délégation tunisienne ; 400 personnes ont participé à ce grand évènement de Beyrouth, Saïda et Tyr. Monsieur Ricardo Karam avec son talent et son inspiration a animé avec brio la cérémonie.

Après l’Hymne National et la levée du rideau de la plaque commémorative, Mme Chalabi a prononcé  le discours d’ouverture. Elle a exprimé ses remerciements  à M. l’Ambassadeur de France et aux autorités Françaises pour leur soutien et leurs encouragements, à l’UNESCO pour sa confiance sans faille, à l’ancien ministre français des Affaires Etrangères M. Hervé de Charette de son soutien continu et au Président d’Honneur du Comité de Tyr Dr. Georges Corm pour ses conseils.

Mme Chalabi a affirmé que le Village de l’Artisanat est le fruit de grands efforts fournis depuis des années pour la sauvegarde de notre « joyau » la ville de Tyr, classée Patrimoine Mondial, et de nombreuses résolutions des Instances Internationales qui ont mis terme aux agressions israéliennes depuis 1986. Il a fallu en même temps affronter les problèmes sur le terrain, les projets de la Ligue des Cités Cananéennes-Phéniciennes et Puniques et l’Institut de Recherches.

La présidente de l’AIST de poursuivre : « c’est un rêve irréalisable, nous disait-on. C’est un grand défi que de construire un village consacré à l’artisanat avec les moyens d’une ONG. »« Certes! Le projet est très ambitieux et plus proche du rêve.  Mais nous avons décidé d’agir pour trouver les moyens nécessaires. Nous avons eu l’idée de la Tombola « un Picasso pour cent Euros ». Grâce à la confiance qui nous a été accordées par les personnalités et les Institutions Françaises comme la Préfecture de Paris, l’Association Picasso et Sothebys, nous avons relevé le défi et la tombola s’est soldée par un très grand succès… Le résultat est là …nous avons consacré beaucoup d’efforts pour réaliser ce village. Le rêve est devenu réalité et « les Ateliers de Tyr » sont nés. Une période de formation des apprentis s’impose et les Ateliers pourront accueillir les visiteurs dans deux mois.

Ce projet a pour objectifs la participation au développement d’une région qui a beaucoup souffert, faire revivre l’artisanat traditionnel et assurer aux femmes et aux personnes avec des besoins spécifiques un métier et un travail durable.

J’espère que  les « Ateliers de Tyr » atteindront leurs objectifs le plus vite possible, grâce à votre soutien et votre encouragement. Le sud du Liban et Tyr en particulier méritent tout soutien et tout effort. »

Prenant la parole Dr Georges Corm a insisté sur l’intérêt de ce projet qui va permettre de faire revivre le patrimoine phénicien  au Liban et qui va assurer de nombreux emplois aux artisans libanais ce qui participera au développement de l’économie de Tyr et sa région.

L’Ambassadeur de France, M. Foucher a salué les efforts et l’action assidue du Dr. Chalabi qui ont abouti à la réalisation de ce projet  qui revêt une importance particulière et lui a remis la Médaille de l’Ambassade.

M. de Charette pour sa part a relevé l’intérêt du projet qui nous ramène au patrimoine de Tyr, l’une des villes phéniciennes les plus importantes et a remercié l’Ambassadrice Chalabi pour ses efforts ».

Dr Samar Makki, l’architecte du projet, a décrit les normes architecturales et environnementales appliquées dans la construction du village de l’artisanat. 

A la fin de la cérémonie le Prix Elissa/Didon a été remis à deux lauréates : Madame Yasmina Fillali du Maroc pour son action en faveur de la jeunesse déshéritée, et Docteur Silvana Prosperi d’Italie, pour la lutte en faveur de la laïcité dans les pays du bassin méditerranéen.

Les invités ont eu droit à la visite des « Ateliers » dont 4 seulement étaient fonctionnels : la poterie, le verre pyrex, le verre recyclé, la joaillerie. Les autres suivront incessamment. Puis un banquet villageois du terroir a été servi aux 400 invités présents.